• 1

La suite du diptyque de Dpt Store

Souvenir d'un voyage au Japon, Tokyo Dreams est une succession d'impressions, de rêves perdus dans un paysage d'estampe, de mirages technologiques. Le 2ème EP de Dpt Store est à l'image de ce que ressent le visiteur débarquant pour la première fois à Narita, se lançant dans la traversée du carrefour de Shibuya ou s'imprégnant de l'impermanence des choses sous les cerisiers en fleurs du parc Yoyogi.

Noise is a color

Le premier album de Noise is a color a été créé à partir de sons enregistrés dans l'usine d'une célèbre marque française de verre. Il a bien failli s'appeler "Hard is the law", mais c'est finalement sous le titre "In the heart of glass" qu'il sera la première sortie inédite de No Wave No Remedy !

Le premier EP de Dpt Store est disponible !

Composé entre deux avions, dans l'avion, en mode avion, ce nouvel EP de Dpt Store a été produit sur iPad. Voyage assuré dans une ambiance électro parfois house, un peu french dans la touch ou plus hard.

Coup de cœur d’Efflorescence culturelle !

Kaax, signé chez le chaleureux label d’Orléans PHW Records, passe ainsi d’une main de maître du registre de l’électro house (« Ground ») à celui de l’électronique (« Light Drops ») en passant par la techno (« Work ») et la deep house (« House On Fire »). […] notre pouls palpite et se calme quand la boîte à rythme et le synthé le décident.

http://www.efflorescenceculturelle.com

Songs for Chris

Dpt Store a participé à un projet bien particulier : reprendre les 4 boucles libres de "Damn, dis-moi" et en faire... autre chose. Un projet original au-delà de la polémique.

Le streaming du jour sur IRM

Basé à Orléans, le label PHW Records fait partie de ces structures de taille réduite qui justifient totalement leur existence en jouant ce rôle de défricheur que l’industrie a de plus en plus de mal à assumer.

Forcément, l’exploration de son catalogue permet la découverte de quelques crus particulièrement intéressants, à commencer par ce Lavage produit par KAAX. Loin d’être un néophyte, l’artiste est à l’origine de près de la moitié des contributions signées par PHW Records et, de China Fast-Food à 4600 en passant par Traffic Light, il n’y a pas grand chose à jeter dans ces parutions alternativement sombres et oniriques.

Lavage ne fait pas exception à la règle puisque ces deux dimensions se côtoient parfois au sein d’un même titre. L’IDM déclinée ici lorgne assez clairement du côté de Plaid ou pour être plus précis The Black Dog (Prog 01).

En s’appuyant sur un nombre limité de synthétiseurs et d’instruments - le Roland Juno, le Moog Minitaure et la boîte à rythmes DR-550 sont privilégiés - le Français assure l’homogénéité de cette publication résolument optimiste sans jamais verser dans la candeur ou l’excès emphatique.

KAAX digère habilement les nappes sonores qui se sont probablement invitées de manière régulière entre ses écoutilles et propose un contenu purgé de toute nostalgie pour faire émerger des émotions évoquant aussi bien la déshumanisation que l’épicurisme. Brillant.

http://www.indierockmag.com/article28382.html

  • 1
  • 2

Videos

Newsletter

Ne ratez rien de l'actualité des artistes de No Wave No Remedy !

Cliquez ici pour vous inscrire à notre newsletter

No Wave No Remedy

No wave, No remedy a été créé comme division "musiques électroniques" au sein du label orléanais PHW Records en décembre 2017.

Contact

Veuillez remplir le champs Nom
Veuillez remplir le champs E-mail E-mail non valide
Veuillez remplir le champs Message