• 1

CCI en chronique sur ADA

On rentre dans l’album de BBH par de douces sonorités synthétiques. Au bout d’une trentaine de secondes, l’identité de son auteur se révèle : le son est vif et précis, la voix en français est posée et oscille entre spoken-word et chant. BBH décline alors des vignettes captivantes qui décrivent des expériences réalistes ou imaginées : de la vie de taxi misanthrope, au récit de fantasmes métropolitains.

Au jeu des influences, Alex Wallon – l’homme derrière BBH, l’un des nombreux projets qu’il incarne – glisse sur la pop de Daho (« Sensations »), côtoie l’élégance de Chevalrex (« Champion »), chatouille l’art de l’auto-biographie projetée du Manque (« Le silence des machines », « Mécanique ») et s’empare à pleine mains du réel avec Le Flegmatic (« Taxi »).

On pourrait regretter le recours un peu systématique à des boucles électroniques qui fige les morceaux dans un carcan un peu froid. Ce serait passer à côté du relief musical apporté par l’intelligence d’un riff de guitare, souligné par des chœurs accrocheurs (« Ce jour ») ou mise en évidence par la subtilité des constructions harmoniques (« L’instant d’après »).

Concluons ainsi sur ce titre « L’instant d’après » qui est particulièrement attachant. Une musique épurée et juste, un texte abstrait mais qui résonne chez l’auditeur : « Dehors, le vacarme, moi je sèche mes larmes…/… j’irai parler aux oiseaux. Que voyez-vous là-haut ? .../… si le vent me portait au-delà du boulevard ». « Contre Courant Induit » mérite grandement que l’on se laisse porter dans la plongée intérieure organisée par son auteur. (Geoffroy Sere)

A Découvrir Absolument

Mots-clés: news, presse

A propos de BBH

BBH c'est 3 lettres, 1 artiste.
BBH sort de nulle part et ne sait pas où il va, donc il est en vie.
BBH est électro à la ville, rock à la scène.
BBH dit des trucs, ça ne veut pas dire qu'il faut y croire.
BBH a probablement une démarche artistique.
BBH a du sang folk dans les cordes.
BBH est un agent double.
BBH s'impose des règles pour avoir quelque chose à transgresser.
BBH est un sigle.
BBH tourne en boucles.
BBH a un secret, mais qui n'en a pas ?

 

BBH c’est avant tout une plume aiguisée, des mots qui mouchent même quand ils ne riment pas. A la manière d’un songwriter, il jette ses mots, les scande sur fond de guitare, boite à rythme et synthés. En français comme anglais, mélangeant folk, rock, chanson et électro, BBH joue avec les frontières comme peu d’artistes le font.

Revue de presse

Néosphères
“C'est un peu comme si Etienne Daho ou Stephan Eicher faisaient leur début à l'ère digitale sur Warp.” (Eric Deshayes)

Radio Laser
"Digne héritier d'Etienne Daho, le projet de BBH est un mélange d'électro et de chanson française."

Pop, Cultures & Cie
“[…] BBH poursuit son introspection mais au sens propre. Il nous convie à une visite jubilatoire (écoutez bien les textes) des méandres de son crâne, il nous entraine dans un labyrinthe peuplé d'êtres étranges et de pensées paradoxales. […] Je suis déjà impatient de savoir ce que BBH nous réserve à l'avenir.” (Matthieu Dufour)

A découvrir absolument
“[…] Très à l’aise dans le dancefloor (entre Moroder et « Speak & Spell »), BBH navigue également dans une introspection qui s’exprime sous deux formes : le spoken word et le chant revendiqué. […] C’est pour cela, entre autres raisons, que l’on suivra ad vitam aeternam le parcours discographique de BBH…” (Jean Thooris)

Videos

BBH en concert

Newsletter

Ne ratez rien de l'actualité des artistes de PHW Records !

Cliquez ici pour vous inscrire à notre newsletter

PHW Records

PHW Records est un label basé à Orléans, fondé en 2015 par Alex Wallon. De la chanson aux musiques électroniques en passant par le rock ou le folk, nos projets ont pour point commun la liberté.

Contact

Veuillez remplir le champs Nom
Veuillez remplir le champs E-mail E-mail non valide
Veuillez remplir le champs Message